Son histoire :

L’aïkido est un budo (art martial japonais) essentiellement défensif, fondé par Morihei Ueshiba au cours du XXème siècle, entre 1930 et 1960 (officiellement reconnu par le gouvernement japonais en 1940 sous le nom d’aikibudo).

Il est  basé sur des écoles d’arts martiaux bien plus anciennes, essentiellement le jujutsu de l’école daito maitre ueshibaryu (regroupe des techniques de combat qui furent développées durant l’ère féodale du Japon pour se défendre lorsque l’on est désarmé),  l’escrime ou kenjutsu et l’Aïkijutsu (Art de combat basé sur le principe de coordination entre l’attaque et la défense).

Il est le résultat de la volonté de Maître Ueshiba de créer un art martial permettant de neutraliser n’importe quel type d’adversaire sans violences.

Sa pratique :

L’aïkido est pratiqué par des femmes et des hommes de toutes tailles et âges. Certains clubs prennent les enfants à partir de 5 ans.

L’aïkido utilise l’attaque de l’adversaire pour la retourner contre lui et le maîtriser.

Le but de cette pratique est de s’améliorer, de progresser (techniquement, physiquement et mentalement) dans la bonne humeur (Morihei Ueshiba insistait beaucoup sur ce point).

Ne sont montrées que des techniques respectant le partenaire.

L’aïkido permet de se préparer autant physiquement (souplesse, rapidité, musculature), mentalement (rester calme en toutes circonstances) et techniquement (respecter la distance de sécurité, trouver l’ouverture, se placer, gérer plusieurs attaques simultanées) à l’éventualité d’attaques de toutes sortes (pas seulement martiales).